Crédit auto sans emploi

Obtenir un prêt auto lorsque l’on n’a pas d’emploi, que l’on est au chômage, indemnisé par le Pôle Emploi, ou bien que l’on touche les aides sociales telles que le RSA relève souvent de l’impossible. En effet, tous les organismes de crédit demandent des garanties de solvabilité avant d’accorder un prêt, et ne pas avoir de salaire place l’emprunteur dans une situation de probable insolvabilité, même si le revenu de remplacement qu’il touche lui permet, en termes de capacité de remboursement, d’emprunter. Les banques tiennent le même raisonnement, même si certaines sont plus souples et misent sur la confiance établie avec leurs clients sans emploi. En effet, si le parcours financier de leurs clients est sans tache, elles peuvent accepter de prendre le risque de financer l’achat d’un véhicule, mais les cas sont rares si l’on n’offre pas de garantie.

Le prêt bancaire pour chômeur : une question de confiance

Une banque peut accorder un prêt à son client au chômage, si son parcours est sans tache et qu’il n’a jamais eu le moindre problème. Avant toute chose, lorsque l’on est sans emploi et que l’on a besoin d’acheter une voiture, il faut donc interroger sa propre banque si l’on y a ses comptes depuis assez longtemps pour avoir établi une relation de confiance. La banque n’accordera évidemment pas un prêt conséquent pour une voiture neuve, mais une somme suffisante pour acquérir un véhicule d’occasion, ce qui est déjà correct.

Financement auto sans emploi : le recours au garant

Si le fait d’avoir un emploi, donc un salaire fixe, est une garantie pour les banques et les organismes de crédit qui offrent des prêts auto, le fait qu’une tierce personne se porte garante peut aussi faire l’affaire. Le principe est très simple : il faut qu’une personne de votre entourage, parent ou ami, se porte garant de vous à la signature de votre prêt auto. Le garant, que l’on connaît également sous le nom de caution solidaire, s’engage alors contractuellement, et sans possibilité de se rétracter plus tard, à payer toutes les sommes que vous devez à la banque ou à l’organisme et que vous ne pourriez pas payer vous-même. Cela veut dire que, si vous ne payez pas vos mensualités, la banque se servira sur le compte de votre garant, ce qui lui offre la garantie d’être payée coûte que coûte. Lorsque l’on souhaite un prêt auto, que l’on a la capacité d’emprunter et de rembourser, mais que le chômage bloque, la caution solidaire est donc envisagée, à l’initiative de la banque qui vous demandera si quelqu’un peut cautionner votre prêt.

Le micro-prêt social pour financer une auto

Le micro-prêt social est largement répandu pour financer l’achat d’une voiture lorsque l’on ne peut pas présenter de fiches de paie à une banque ou à un organisme de crédit. Le micro-prêt social ne passe pas par le circuit bancaire traditionnel, ce sont des associations qui le prennent en charge.

Pour bénéficier de ce type de crédit, il faut s’adresser à une assistante sociale, qui prendra le dossier en charge. Elle évaluera les revenus et les charges, puis établira des demandes de micro-prêt auprès des acteurs locaux. Ce type de prêt s’adresse entre autres aux chômeurs indemnisés par le Pôle Emploi, ainsi qu’aux sans emploi indemnisés par les revenus minimum tels que le RSA, et permet de financer de petites sommes, donc l’achat d’un véhicule d’occasion, d’une valeur de 3000 euros environ. Il faut évidemment que l’achat du véhicule soit justifié, donc par exemple qu’il soit nécessaire au chômeur pour réintégrer la vie professionnelle.

Le prêt sur gage

Pour financer l’achat d’une voiture lorsque l’on est au chômage, on peut également se tourner vers le prêt sur gage. Uniquement géré par les Crédits Municipaux, présents dans la majorité des grandes villes, le prêt sur gage est un prêt en échange d’un ou de plusieurs objets de valeur. Il peut s’agir d’une œuvre d’art, de bijoux, mais aussi de biens plus insolites comme une bouteille de vin de grand cru ayant une valeur marchande conséquente. L’argent reçu en mettant l’objet en gage est immédiatement disponible, et permet de financer l’achat d’une voiture.

Le crédit auto de particulier à particulier

Le prêt entre particuliers, encore inconnu il y a une dizaine d’années, tend à se propager, car il offre de nombreux avantages. Ce type de prêt est tout d’abord beaucoup plus souple au niveau des critères d’approbation, et les chômeurs peuvent le plus souvent y prétendre, s’ils sont indemnisés au titre de leur situation, notamment par le Pôle Emploi. Les chômeurs de longue durée, qui touchent des aides comme l’allocation spécifique de solidarité ou le RSA, peuvent également y prétendre, même si c’est un peu plus difficile. En effet, si la situation n’est pas un critère de rejet, le montant des revenus mensuels en est un : un chômeur ayant une indemnisation correcte a plus de chances de se voir accorder un prêt entre particuliers qu’une personne touchant le RSA, car son revenu mensuel est plus élevé, donc sa capacité de remboursement est meilleure. En outre, les taux d’intérêt des prêts entre particuliers sont généralement beaucoup plus intéressants que ceux pratiqués par les banques, ce qui n’est pas négligeable lorsque l’on souhaite financer l’achat d’une voiture et que l’on a un revenu réduit en raison du chômage.

Financer l’achat d’une voiture au-delà de la frontière

Une solution lorsque l’on est sans emploi et que l’on veut financer l’achat d’une voiture est de s’adresser à une banque étrangère. Toutefois, cela n’est généralement possible que pour les frontaliers ou bien les personnes travaillant en Belgique ou y possédant un compte en banque. Pour les autres, bien souvent, les mêmes garanties qu’en France seront demandées, en l’occurrence des fiches de paie des trois derniers mois. Il faut donc se renseigner sur les banques qui octroient des crédits automobiles, en Belgique ou au Luxembourg par exemple, aux Français privés d’emploi, et bien étudier les conditions des contrats de prêts. Mais cela reste une solution correcte pour acheter une voiture lorsque l’on est au chômage.

Pret auto

18 commentaires

  1. Jacky Legendre

    Bonjour, je voulais vous remercier pour votre confiance et votre rapidité : j’ai demandé mon prêt mardi, nous sommes vendredi et l’argent est arrivé sur mon compte, je vais enfin pouvoir acheter ma voiture et avoir plus de chances de retrouver un travail ! Merci encore !

    • Prêteur privé

      Bonjour Jacky, nous sommes véritablement heureux d’avoir pu vous aider en vous accordant votre prêt ! Nous vous souhaitons une très bonne continuation, et bonne chance dans votre recherche d’emploi !

  2. Corentin Loisel

    Bonjour, durant mes études, j’ai travaillé à temps partiel, alors maintenant j’ai le droit au chômage en attendant de trouver mon premier vrai emploi, mais pour me donner plus de chances, je voudrais acheter une voiture. Est-ce que le fait que je n’ai jamais travaillé à temps complet ne va pas bloquer l’approbation d’un prêt ?

    • Prêteur privé

      Bonjour Corentin, vous touchez le chômage, vous êtes donc éligible à nos solutions de prêts entre particuliers. il nous faut simplement vos charges et revenus afin de déterminer votre capacité de remboursement, le fait que vous n’ayez travaillé qu’à mi-temps n’étant pas important. Remplissez le formulaire, nous rechercherons la solution la plus adaptée à votre situation. A bientôt !

  3. Kévin Letourneur

    Je suis au chômage, pour retrouver un emploi il me faut une voiture. J’ai rempli le formulaire pour un prêt de 8000 euros, j’espère avoir vite de vos nouvelles.

    • Prêteur privé

      Bonjour Kevin, nous avons bien eu votre formulaire de demande pour un prêt de 8000 euros. Votre dossier sera étudiée dans la matinée, vous devriez donc avoir une réponse définitive avant midi ! Bonne journée !

  4. Paul Lemieux

    Offre de credit facile pour chomeur et interdit bancaire en ligne urgent

    Bonjour, je suis au chômage, et je voudrais un prêt auto. A quelle hauteur pouvez-vous me financer ?

    • Prêteur privé

      Bonjour Paul, pour répondre à votre question, il faudrait que vous remplissiez le formulaire, de façon à ce que nous ayons vos revenus. Ainsi, nous pourrons calculer votre capacité d’emprunt et vous dire combien nous pouvons vous prêter pour acheter votre auto. À bientôt !

  5. Sébastien Morel

    Bonjour, si ça fait deux mois qu’on travaille en intérim, et qu’avant on était au chômage, quels justificatifs de revenus vous faut-il ? Derniers bulletins de salaire ou décompte chômage ?

    • Prêteur privé

      Bonjour Sebastien, il ne nous faut aucun justificatif de revenus : ces derniers doivent être indiqués sur le formulaire à remplir pour la demande, donc indiquez vos revenus sur les trois derniers mois, c’est tout ! Vous n’aurez pas à fournir de bulletin de salaire ou autre justificatif. A bientôt !

  6. Marick Personnat

    Bonjour, pouvez-vous me dire si, avec 1600 euros d’indemnités chômage, je peux avoir un prêt auto de 18 000 euros sur 10 ans ? Merci de votre réponse.

    • Prêteur privé

      Bonjour Marick, pour répondre à cette question, il ne nous faut pas simplement votre revenu, mais également vos charges, de manière à calculer votre capacité de remboursement. Je vous invite à remplir le formulaire, et nous pourrons alors vous dire si nous pouvons financer 18 000 euros. A bientôt !

  7. Laurent Burel

    Bonjour, je suis au chômage, je touche mes indemnités tous les mois, et j’ai besoin d’un prêt de 3000 euros pour remplacer ma voiture. Je ne peux pas bénéficier d’un micro-prêt social, car je ne suis pas assez dans la précarité, et le banques me refusent parce que je suis au chômage ! Je ne sais plus comment faire, pouvez-vous me financer ?

    • Prêteur privé

      Bonjour Laurent, il est vrai que votre situation n’est pas enviable : impossible d’avoir un prêt classique à cause de votre chômage, mais effectivement, les services sociaux ne considèrent pas que vous êtes dans la précarité puisque vous percevez une indemnité de remplacement. Vous pouvez tout à fait nous soumettre votre demande, il y a toutes les chances pour qu’elle soit acceptée, puisque vous touchez un revenu stable (vos indemnités). Ne tardez pas, remplissez le formulaire ! A bientôt !

  8. Sylvain Hérouard

    Bonjour, je ne suis pas au chômage, mais intérimaire, et mes mois les moins payés, je touche 1800 euros, ce qui me permet amplement de rembourser un prêt auto, d’autant que je suis propriétaire de ma maison, donc je ne paie ni loyer, ni crédit immo. Seulement, les banques et autres organismes considèrent que je suis chômeur, donc à risque, et refusent de me prêter 18 000 euros. Est-ce faisable chez vous ?

    • Prêteur privé

      Bonjour Sylvain, nous acceptons, contrairement aux banques et organismes de crédits, de financer les personnes au chômage ou en intérim. Vous avez des revenus, salaires ou indemnités chômage, stables, il n’y a donc pas de raison pour que votre prêt de 18 000 euros soit refusé. Remplissez vite le formulaire, et nous reviendrons vers vous dès que votre dossier aura été traité. A Bientôt !

  9. Martial Bréart

    Je suis sans emploi, je touche les indemnités de chômage, et j’ai besoin d’acheter une voiture car la mienne est trop vieille et me coute maintenant trop cher en réparation, je ne peux plus assumer. J’ai besoin de 3000 euros pour une bonne occasion. Quels revenus dois-je déclarer dans le formulaire ?

    • Prêteur privé

      Bonjour Martial, vous devez, en remplissant le formulaire de demande de prêt, indiquer tout simplement vos revenus mensuels perçus par le Pôle Emploi (ou tout autre organisme qui vous verse vos allocations chômage). C’est sur cette base que nous calculerons votre capacité de remboursement. A bientôt !

Laissez un commentaire





En continuant à utiliser le site, vous acceptez l’utilisation des cookies. Plus d’informations

Les paramètres des cookies sur ce site sont définis sur « accepter les cookies » pour vous offrir la meilleure expérience de navigation possible. Si vous continuez à utiliser ce site sans changer vos paramètres de cookies ou si vous cliquez sur "Accepter" ci-dessous, vous consentez à cela.

Fermer